Richard Stallman, le père du logiciel libre, réintègre le conseil d’administration de la Free Software Foundation

Richard Stallman, fondateur du mouvement open source et du projet GNU à l’origine de l’OS GNU/Linux et de la licence GNU GPL, vient de réintégrer le conseil d’administration de la Free Software Foundation (FSF) qu’il avait été contraint de quitter en 2019.

C’est au cours de la conférence annuelle LibrePlanet qui s’est tenue ce week-end et qui vise à promouvoir le logiciel libre à travers le monde que Richard Stallman a tenu à faire l’annonce : il rejoint à nouveau la Free Software Foundation, et il ne compte plus en démissionner.

Le fondateur de GNU réintègre ainsi le conseil d’administration de la FSF, poste qu’il avait quitté en 2019, alors qu’il était également président de la fondation.

À l’origine de cette démission : une vive polémique sur des propos déplacés tenus par Stallman au sujet de Marvin Minsky, un professeur du MIT pionnier de l’IA décédé en 2016 et lié à l’affaire du réseau de prostitution de Jeffrey Epstein. Stallman avait alors ouvertement émis des doutes sur le fait que Minksy puisse avoir été conscient qu’une mineure concernée par l’affaire et qui avait eu des rapports avec lui était sous la contrainte.

L’affaire avait également mis en évidence d’importantes donations (850 000 dollars) de la part d’Epstein pour la prestigieuse université technologique américaine.

À la suite du scandale déclenché par ses propos au sein du MIT, Richard Stallman avait fini par quitter sous la pression le poste d’enseignant qu’il y occupait.

Alors que les fervents admirateurs du père de l’open source, qui prend parfois (il faut l’avouer) des allures de gourou de secte, se réjouissent de son retour au sein de la fondation, beaucoup de têtes du milieu du logiciel libre ne voit pas cette décision d’un bon œil.

Ces derniers considèrent Stallman comme toxique dans les débats portant sur l’open source, le critiquant également pour ses comportements mysogines, et estimant qu’il n’apporte plus rien au monde du logiciel libre depuis plusieurs années maintenant. C’est notamment le cas de Josh Simmons, le président de l’Open Source Initiative :

La Free Software Foundation, qui a bien confirmé le retour de Stallman dans son conseil d’administration, ne laisse pas pour le moment présager un retour au poste de président pour le fondateur de GNU.

S’abonner aux Joies du Code sur Facebook

Suivre Les Joies du Code sur Twitter