Quand on me demande de supprimer 20 millions d’enregistrements en prod