Quand on a laissé le choix de la techno au client