Quand l’équipe se rend compte que c’est mon code qui fait tout crasher