Quand le stagiaire m’annonce fièrement que son code fonctionne