Quand le nouveau essaie de justifier son hack foireux auprès du lead dev