Quand le lead dev vient nous aider sur un gros bug