Quand le debug s’avère plus facile que prévu