Quand le client pose la question qui tue en présentation