Quand le client nous impose une techno ancestrale