Quand le client n’a pas lu la doc