Quand le client incendie un développeur au téléphone et que le chef intervient