Quand le chef de projet dit que les bugs sont de ma responsabilité