Quand le chef accepte enfin d’abandonner la compatibilité IE