Quand la démo plante sans raison