Quand j’étais persuadé de travailler en pré-production