Quand j’entame ma troisième nocture d’affilée