Quand je corrige deux bugs d’un coup