Quand j’attends l’autocomplétion