Pâques approche, mais connaissez-vous ces easter eggs ?

En ce week-end de Pâques qui démarre bientôt (oui je sais on dit week-end pascal mais j'aime pas ce langage), je vous propose une petite sélection d'easter eggs (connus ou un peu moins) ! 😉

Bien connus des développeurs, les easter eggs (oeufs de Pâques) informatiques sont des fonctionnalités ou des messages cachés au sein d'un programme, accessibles ou déclenchables par le biais d'une combinaison de touches, clics, mots-clés ou autres.

Le premier easter egg informatique

L'easter egg à l'origine de cette tradition chez les développeurs fut créé en 1979 par Warren Robinett, développeur chez Atari. A l'époque, les éditeurs de jeux vidéo n'incluaient pas les noms de leurs développeurs dans les génériques de jeux afin de ne pas se faire voler leurs précieux employés.

En désaccord avec ce qu'il jugeait être un manque de reconnaissance pour les développeurs, Warren Robinett a secrètement intégré le message "Créé par Warren Robinett" dans son jeu Adventure, qui apparaissait lorsque le joueur déplaçait son avatar sur un pixel spécifique dans une certaine partie du jeu.

Peu après son départ, le message fut découvert par un joueur et signalé à Atari. Son retrait jugé trop coûteux par l'éditeur, l'easter egg fut conservé dans le jeu.

Les easter eggs de Google

S'il est un GAFAM qui se porte au dessus du "easter egg game", c'est bien Google, à tel point que la firme de Mountain View dispose d'une page Wikipédia dédiée à la liste de tous ses easter eggs.

Principalement intégrés dans son moteur de recherche, ceux-ci ont pour effet de modifier ou de permettre une interaction avec la page de résultats. Parmi les plus connus (et surtout encore opérationnels), on notera :

  • La recherche du terme "do a barrell roll", qui fait tourner la page des résultats en clin d'oeil à la série de jeux vidéo Star Fox
  • Une recherche sur les échecs remplace les fameux "o" du logo Google en pagination par des pièces d'échecs
  • "Googly eyes" qui placera des yeux sur les 2 "o" du logo Google en entête de page
  • "text adventure" à faire dans la version anglaise de google.com, qui déclenche un jeu vidéo textuel dans la console des DevTools (incroyable celui-ci)
  • Le clic sur le caractère π présent dans la calculatrice qui s'affiche après une recherche sur la célèbre constante d'Archimède déclenche un jeu de mémorisation pour saisir le maximum de chiffres du nombre Pi après la décimale
  • La recherche du terme "askew" (de travers en anglais), qui incline la page des résultats dans votre fenêtre
  • Incroyable également : une recherche sur "Bruce Wayne", "Gotham City" ou "Bat-Signal" fait apparaître un projecteur dans l'encart droit de la page, qui déclenche un easter egg visuel et sonore autour d'un certain super-héro

Les easter eggs de Microsoft

Un peu plus old school car arrêtés dans les années 2000, les easter eggs de Microsoft méritent d'être mentionnés car franchement bluffants pour leur époque (on les a notamment passés en revue lors de mon dernier live sur Twitch).

Parmi les plus impressionnants, les easter eggs intégrés dans les solutions de la suite Office 97 et 2000 (quand je vous dis que ça date pas mal) :

  • Un flipper intégré dans Office Word 97, en vidéo ici
  • Un simulateur de vol (ou un gerbateur de vol, parce que pas super ouf quand même) dans Microsoft Excel 97 : la vidéo ici
  • Un jeu de voiture caché dans Excel 2000 (?!!), avec les noms des membres de l'équipe de développement inscrits sur la route (vidéo)

Qui a dit que faire du Excel c'était pas cool ?

Les easter eggs dans Linux

Il est possible de configurer la commande sudo pour que celle-ci insulte (gentiment) les utilisateurs qui se trompent de mot de passe. Pour cela il suffit d'exécuter la commande sudo visudo

et d'ajouter le paramètre Defaults insults dans le fichier.

Parmi les phrases capables de ressortir (en anglais) : "I've seen penguins that can type better than that" ou encore "Hold it up to the light --- not a brain in sight!".

Sous Debian ou Ubuntu :

  • La commande aptitude moo indiquera "qu'il n'y a pas d'easter eggs dans ce programme", puis les commandes aptitude -v moo, aptitude -vv moo (jusqu'à 6 v) d'autres messages du même genre jusqu'à afficher un dessin en ASCII art qui est une référence au Petit Prince (un serpent boa qui digère un éléphant)
  • L'usage de l'outil APT avec la commande apt-get moo affichera le dessin d'un gnu en ASCII art

Sous GNOME :

  • Exécuter l'application (Alt + F2) "gegls from outer space" lance un clone de Space Invaders où le vaisseau est un poisson et les ennemis des chèvres à 5 pattes (wtf)
  • Exécuter l'application (Alt + F2) "free the fish" fait apparaître un poisson qui nage sur l'écran

L'(incroyable !) easter egg de la BBC

Parce que cet easter egg est surprenant et inattendu, je souhaitais vous le partager ici. La chaîne britannique BBC dispose d'un portail web dédié aux développeurs. Alors que celui-ci ne paraît pas "fou fou" de prime abord, il se trouve que son image en entête — qui semble tout droit sortie d'une banque d'images — est en réalité... éditable !

Vous avez ainsi la possibilité de taper du texte, de le sélectionner et de l'effacer dans l'éditeur de code qui y apparaît flouté, assez stylé !

Espérant vous avoir fait découvrir certains de ces easter eggs, je vous souhaite de passer un excellent week-end de Pâques, et ne comptez pas sur les cloches pour vous faire réussir une MEP à l'arrache ce vendredi ! 👀

À lire aussi sur Les Joies du Code :