Cette offre d’emploi dans une startup vous promet un process de recrutement de la mort qui tue 💀

Cela ne vous aura peut-être pas échappé, je nourris une certaine fascination pour le bullshit ambiant qui règne dans certaines sphères de notre monde du travail 2.0. Et l’une de ses perles n’a pas manqué d’émerger et faire le buzz sur la toile cette semaine. 🙃 Au menu : une offre d’emploi pour une startup.

En dehors des aspects spécifiques au job, on y retrouve le fait de rejoindre une team (*LA* team ✨) à taille humaine trop cool, trop flex, trop hype. Une équipe pour qui tu as envie de te lever le matin (les meilleurs, nous dit-on 💪 – d’ailleurs, ils te tutoient déjà), qui travaille avec du cœur et de l’énergie sur des sujets structurants et « challengeants » qui apportent le bien dans le monde. On te propose de t’y accomplir professionnellement entre 2 parties de ping pong dans des locaux trÔoöOo0p beaux et au milieu de Mac tout neufs 😍, le tout avec une pointe de remote (oh yeah) pour ton autonomie, ton épanouissement personnel (les cours de yoga en prime), toussa toussa.

Jusque-là, rien d’extraordinaire me direz-vous. Oui oui, je vous entends marmonner d’ici : « mouais ».

MAIS : arrive la partie sur le process de recrutement. Et c’est là que ça devient (très) intéressant.

Alors déjà on t’annonce tout de suite la couleur pour bien poser les bases : le copier-coller, c’est NO WAY ❌, ton CV ira di-rec-te-ment à la poubelle (c’est écrit).

Tu vas également devoir contacter non pas un, non pas deux, mais bien TROIS de tes anciens managers pour organiser ce que l’on appelle des entretiens de référence (en gros, ils vont tous devoir confirmer à cette boîte que t’es bien la rockstar qu’ils attendent). Si t’as la flemme, ou que t’as trop peur : postule même pas ⚠ (ça aussi, c’est écrit).

Pour la suite du process, la capture de l’offre se suffit à elle-même :

Au total, selon mes calculs et estimations (à l’arrache) prenant en compte que :

  • Le 1er questionnaire va pas durer 8 minutes mais 30 minutes
  • Tu vas perdre 1 heure (minimum) à savoir quoi dire dans ta vidéo de 3 min, te saper pour celle-ci, et faire au moins 10 prises
  • Tu vas passer environ 20 min avec chacun de tes anciens managers « Ah salut Jean-Pierre ! Alors, comment ça se passe pour l’équipe depuis le temps ? Et la famille, ça va ? »
  • Voyant comment ils sont, les entretiens vont un peu déborder – sauf celui avec le CEO Super Power Boss de Fin, on l’espère, rappelons quand même qu’il dure TROIS. PUTAINS. D’HEURES. (askip il faut lui exposer tout ce qu’on a accompli depuis la naissance)

…avant d’atteindre le Graal, le nirvana absolu, l’aboutissement de ton rêve ultime, ton CDI (avec période d’essai, oublie pas lol) auprès de cette startup, tu auras consacré grosso modo 8 HEURES à son process de recrutement, soit une journée de travail.

Mais bon, après tout, c’est pour bosser en étant entouré(e) de « A-Players » quand même, ça s’mérite, bordel ! (Notez que je fais confiance à vos compétences de haut niveau en recherche Google pour tomber sur leurs offres 😉)

Et si à côté de ça il se trouve que vous recherchez un job, et que vous soyez moyennement chauds pour postuler chez eux (ah bon ? pourquoi ? 👀), je vous rappelle que vous pouvez vous inscrire chez les amis de talent.io, un service qui propose aux entreprises (sérieuses) de postuler pour vous (et non l’inverse – et BIM les startupers digitaux disrupteurs de l’extrême ! 💪), garanti sans bullshit. 😘