La mise en prod du vendredi a frappé : Instagram, WhatsApp et Messenger down pendant une heure

Menlo Park, Californie, vendredi 19 mars 2021, aux alentours de 10 heures du matin. Brian-Kevin Junior, fier stagiaire chez Facebook depuis ce début d’année, s’installe derrière son Mac dans les locaux classieux de son employeur après avoir posé son sac à dos et pris une première gorgée de son Blonde Vanilla Late pris au Starbucks du coin.

À moitié allongé dans sa chaise de bureau, les manches retroussées et son casque sur les oreilles, il parcourt nonchalamment ses derniers mails non lus et supprime au passage sans même prendre la peine de l’ouvrir un énième mail de Mark qui continue de rager sur Apple parce-qu’ils-veulent-plus-lui-donner-accès-à-toutes-les-données-des-utilisateurs-sur-leur-téléphone-et-gnagnagna-et-gnagnagna. Vraiment boring le CEO.

Alors qu’il commence à reprendre son code de la veille pour un nouveau filtre Instagram éclaté, une notification dans son chat d’entreprise Messenger attire l’œil de Brian-Kevin : Fabian, son N+2, vient de lui écrire.

Fébrile, il s’empresse de lire le message : « Hey Brian-Kevin! Have you bien pensé à publish la new AMAZING version of the last mise à jour for the messages qu’on a validé en beginning of the week avec the PO ? »

Un instant, Brian-Kevin se liquéfie.

Il se souvient bien de cette réunion, où son dev capable d’enregistrer et retranscrire en direct l’audio du micro des utilisateurs au format texte sur les serveurs de sa boîte avait impressionné. Il avait même piqué la curiosité de John Breaktex, le PO relou qui n’arrête pas de changer les user stories prioritaires chaque semaine et d’ajouter de nouvelles règles (personne n’a d’ailleurs compris son intervention du dernier sprint planning).

« SHIT. » Entre ses sessions sur reddit et Twitter et un petit update sur WhatsApp courant de semaine, Brian-Kevin n’a pas eu le temps de faire le nécessaire pour déployer son évol.

On est vendredi, mais tant pis, le stagiaire s’empresse de builder, balancer le tout sur la branche master et déployer sur la prod. Comme on dit par là-bas « ni seen, ni known ». Après tout, c’est Cloud François, le Chief SysAdmin Officer, qui lui avait filé les accès le mois dernier pour qu’il puisse checker vite fait les messages de son ex Kaylee sur Insta.

Par acquis professionnel, et pour s’assurer que tout est OK, Brian-Kevin rafraîchit ses apps sur son iPhone dernier cri, et là, c’est le drame : plus rien ne répond.

Instagram, WhatsApp, et même Messenger sont down.

Alors qu’il tente désespérément de revert ses conneries depuis une dizaine de minutes, son maître de stage, Dave Loper, qui a vu le nom de son boulet habituel dans les dernières màj du repo l’appelle : « BRIAN-KEVIN IT’S FRIDAY THE FUCK HAVE YOU DONE?! YOU LITTLE SHIT I SWEAR. »

Le stagiaire, bien conscient de son erreur, ne sait quoi répondre, et balbutie bêtement : « I’m so sorry, I saw it on a French website: ‘testey cey doutey’, they say. »

Une demi-heure plus tard, les équipes de Facebook parviennent à rétablir la situation et rouvrir les services, permettant à plusieurs milliers d’instagrammeuses beauté dans le monde de reprendre le cours normal de leur vie. Dans un élan de désespoir, ces dernières avaient d’ailleurs commencé à créer des comptes sur Twitter.

Tiens, un nouveau mail de Mark. Alors qu’il s’apprêtait à le supprimer, Brian-Kevin remarque l’objet : « You’re fired. »

[Je précise que ce billet dépeint une histoire fictive, Facebook n’ayant pas donné de détails sur l’incident (qui lui s’est bien produit). Toute ressemblance avec des personnes existantes serait purement fortuite.]

Et maintenant que la situation est rétablie, vous pouvez suivre Les Joies du Code sur Instagram 😉