Ivre, il crée une extension qui empêche de copier du code sur Stack Overflow

Certains hommes veulent juste voir le monde brûler.

Comme beaucoup de développeurs ont l'habitude de le faire, Alex Garrett-Smith a partagé hier sur Twitter son dernier side project en date : une extension de navigateur. Mais attention, pas n'importe quelle extension !

Sobrement prénommée "Stack Overflow No Copy", l'extension mise au point par le développeur britannique a pour objectif d'empêcher ses utilisateurs de copier du code depuis le célèbre site de questions-réponses bien connu des développeurs, Stack Overflow.

Pourquoi, me demanderez-vous ? J'en sais fichtrement rien, vous répondrais-je.

...

Ah non mais vraiment, là j'en sais rien.

Que ce soit via l'indétrônable Ctrl+C ou bien le plus technique "clic droit" > "copier", la manoeuvre est impossible à effectuer, comme le prouve la vidéo de démo de son créateur où l'on peut voir la terrible extension à l'oeuvre :

Alors que la communauté des no codeurs avoue ne pas se sentir menacée par cette extension, de nombreux développeurs sont quant à eux déjà en quête de hacks et techniques qui leur permettront de contrecarrer son comportement — mais surtout de conserver leur emploi — si jamais celle-ci venait à être découverte par le responsable qualité de leur boîte.

Parmi les solutions proposées, certains envisagent de faire traiter leurs captures d'écrans de Stack Overflow par des solutions de reconnaissance optique de caractères (OCR), tandis que d'autres évoquent la possibilité de passer par les Developer Tools de leur navigateur.

Soyez néanmoins rassurés : après que plusieurs personnes lui aient demandé quand l'extension serait disponible en téléchargement sur les différents stores des navigateurs (?!), le développeur a fini par admettre que ce projet avait juste été codé pour le fun et qu'il ne prendrait pas la peine de faire passer les processus de validation de ces plateformes à son extension.

Ouf ! Après les IA qui se mettent au code et maintenant tous ces gens qui no codent, les développeurs auront encore eu chaud sur ce coup !

À lire aussi sur Les Joies du Code :