Insolite : un développeur fait en sorte de recevoir ses tickets de bugs sous forme de tickets de caisse

Inutile donc indispensable — Un développeur a eu la bonne idée (ou pas) de mettre au point une imprimante de caisse capable de lui sortir ses bugs au format ticket de caisse !

On sait que les développeurs peuvent être très créatifs, mais là, on part loin, très loin, dans l'inventivité ! 😅

Lassé de constater que les bugs (issues) remontés pour ses différents projets sur GitHub finissaient par se perdre dans sa boîte mail, mais également agacé de devoir utiliser des post-its pour s'en rappeler, le développeur américain Andrew Schmelyun a décidé de mettre au point une solution radicale pour optimiser le suivi de ces remontées de bugs.

C'est en récupérant un plat à emporter dans un restaurant et en fixant l'imprimante de caisse retracer le contenu de sa commande que l'idée lui est venue (il avoue néanmoins avoir toujours voulu industrialiser ce process de manière originale).

Après avoir acheté sa propre imprimante thermique (oui, quand même), et à l'aide d'un Raspbery Pi Zero W et de quelques lignes de code, son projet prend vie, et sa vidéo de démo devient virale sur Twitter :

Au vu de l'engouement autour de son tweet, et parce qu'il semble plutôt cool, Andrew a très vite publié un article sur son blog où il explique en détail ses choix techniques et les différentes étapes qui furent nécessaires pour rendre son imprimante de tickets de bugs opérationnelle : l'envoi des données à l'imprimante, la connexion à son compte GitHub et la mise en forme du texte pour ses tickets.

Alors qu'il s'agit selon ses dires d'un "simple proof of concept", le développeur envisage des fonctionnalités supplémentaires pour son projet, comme l'impression d'un QR code sur les tickets pour mener directement vers la page de l'issue sur GitHub ou l'ajout d'informations complémentaires comme les tags et la sévérité des bugs.

Celui-ci ajoute également que le concept peut être étendu à d'autres solutions de suivi de bugs par le biais des APIs qu'elles exposent.

Pour en savoir plus : lire l'article sur le blog d'Andrew Schmelyun

À lire aussi sur Les Joies du Code :