Incendie du datacenter OVH à Strasbourg : redémarrage des serveurs le 22 mars, certaines données irrécupérables

À la suite de l’incendie exceptionnel survenu la semaine dernière en pleine nuit sur le site d’OVHcloud à Strasbourg, l’hébergeur français a fait le point hier sur la situation et la reprise progressive de ses services.

Le feu ça brûle

Comme l’avait déjà confirmé fin de semaine dernière Octave Klaba, le fondateur d’OVH, le bâtiment SBG2 dans lequel s’est déclaré l’incendie est complètement détruit. Un onduleur ayant subi une maintenance dans la matinée précédant l’incident serait à l’origine du départ du feu.

Les infrastructures qui étaient stockées dans ce bâtiment désormais hors d’usage sont actuellement en train d’être remplacées dans les autres datacenters d’OVH, à Roubaix et Gravelines, dans le nord de la France.

À ce sujet… est-il encore trop tôt pour parler de… « feu » SBG2 ? 👀

Dans son communiqué en ligne, OVH précise que 111 personnes sont actuellement mobilisées sur place pour procéder à la connexion d’unités mobiles de réseau et d’électricité, en rotation 24 heures sur 24 afin d’assurer une reprise de service des unités préservées dans les meilleurs délais.

Le bâtiment SBG1, également impacté par l’incendie, comptabilise 4 salles serveurs endommagées sur 12. Re-énergisé temporairement samedi dernier, il devrait l’être définitivement ce jour (mardi 16 mars).

Les entités SBG3 et SBG4, complètement épargnées des flammes grâce à l’intervention de grande envergure de la centaine de pompiers déployés, ont vu leur réseau électrique coupé par mesure de sécurité depuis cet incident. Elles devraient elles aussi être re-énergisées ce jour.

OVH vise une reprise progressive des serveurs stockés dans ces bâtiments le lundi 22 mars.

There is no cloud, it’s just someone else’s computer.

Du côté des données et sauvegardes, OVHcloud a mis à disposition de ses clients un tableau récapitulatif des statuts par service, que je vous laisse le loisir de consulter en détail.

Comme on pouvait s’y attendre, certaines données sont définitivement perdues, c’est notamment le cas de tous les VPS stockés dans SBG2. D’autres services sont néanmoins listés comme récupérables par l’hébergeur, tandis que certains nécessitent plus d’investigation de sa part.

OVH a également mis à disposition de ses clients impactés une FAQ complète spécialement dédiée à cet incident afin de répondre à leurs craintes et interrogations sur la situation, les problématiques de sauvegarde, de sécurité des données, ou de remboursement.

Sur ce dernier point, la société a interrompu la facturation des services impactés pour le mois de mars, et devrait procéder à d’autres gestes commerciaux dans les jours à venir.

Qui aime bien châtie bien

Et parce que ça fait aussi du bien d’en rire, je vous partage cette page envoyée hier par un membre du Discord Les Joies du Code : watercooling.ovh

Ce site monté à l’arrache (ça se voit sur la saisie de texte) fait le lien entre l’incident de Strasbourg et la fameuse technique de refroidissement à l’eau pour les serveurs, sur laquelle travaille d’ailleurs OVH.

Rejoindre le Discord Les Joies du Code

Trouve le job que tu mérites, maintenant.

Les meilleures entreprises tech postulent pour toi sur talent.io