Incendie du datacenter d’OVH à Strasbourg : les détails du plan de relance

Pour faire suite à l’incendie qui a pris lieu sur le site de Strasbourg de sa société, le fondateur d’OVH Octave Klaba a partagé hier dans une vidéo son état des lieux de la situation ainsi que les détails de son plan de relance dans le cadre de cette situation hors-norme.

Dans la nuit du mardi 9 au mercredi 10 mars, un incendie a ravagé une partie des datacenters d’OVHcloud sur son site de Strasbourg, rendant indisponibles pas moins de 3,6 millions de sites web selon les dernières estimations.

C’est avec des cernes de trois jours et une mine fatiguée qu’Octave Klaba s’est exprimé hier en fin de journée en partageant une vidéo de 8 minutes, plus pratique pour transmettre toutes les infos à ses abonnés et clients que par écrit.

Il y confirme que l’entité SBG2 du datacenter de Strasbourg, celle où à démarré l’incendie, est complètement détruite, ainsi que 4 salles serveurs de l’entité SBG1. Il ajoute néanmoins que 8 salles de SBG1 ont survécu aux flammes, et que les bâtiments SBG3 (extrêmement proche de SBG2) et SBG4 sont intacts, cela grâce à l’action rapide et coordonnées de la centaine de sapeurs-pompiers du Bas-Rhin dépêchés sur place au cours de la nuit.

Le fondateur d’OVH ajoute que ses équipes planchent actuellement pour remettre les datacenters de ces entités préservées en route, mais que cela demande beaucoup de travail, une relance courant de la semaine prochaine semble néanmoins envisageable.

La relance des datacentres SBG1 et SBG4 serait ainsi prévue pour le lundi 15 mars, tandis que celle de SBG3 s’effectuerait le vendredi 19 mars : le nettoyage des sites est actuellement en cours et prend du temps.

En parallèle, OVHcloud est en train de dresser l’inventaire de l’ensemble de ses clients impactés par l’incident, et cherche également à faire la correspondance entre les lieux de stockage de leurs données primaires et de backups pour tenter de sauver un maximum de données. Octave Klaba estime qu’une communication faisant cet état des lieux pour chacun de ces clients devrait être envoyée sous 48 heures.

En contrepartie, OVH met actuellement à disposition des ressources, serveurs dédiés dans ses autres datacenters situés à Roubaix et Gravelines. Le fondateur précise que la société a également fait le nécessaire pour renforcer son rythme de production pour ses serveurs, souhaitant atteindre le nombre de 2500 à 3000 nouveaux serveurs par semaine avec pour objectif le déploiement de 10 000 serveurs dans les 3-4 semaines à venir.

Bien que les causes de cet incendie et de sa propagation soient encore floues, Octave Klaba transmet les informations dont il dispose sur ce sujet : les alertes anti-incendie se sont déclenchées à 00h47 dans la nuit de mardi à mercredi. Après inspection des images des salles concernées, les techniciens ont constaté une épaisse fumée noire confirmant la gravité de la situation et la propagation très rapide de l’incendie, les menant à évacuer les lieux au plus vite.

Une fois sur les lieux, les pompiers ont étudié la situation à l’aide d’une caméra thermique et ont remarqué que 2 onduleurs semblaient être la source de l’incendie. Octave Klaba précise qu’une intervention avait justement été effectuée dans la matinée sur l’un de ces onduleurs, mais que son démarrage s’était effectué dans de bonnes conditions dans l’après-midi.

Le fondateur mentionne également la structure du bâtiment, construit en 2011, sous la forme d’une tour autoventilée, qui fonctionne grâce à la différence de pression liée à sa hauteur, qui pourrait malheureusement avoir contribué à un tel embrasement, ce qui n’est pas le cas des autres datacenters du site.

Octave Klaba termine en ajoutant que les images des 300 caméras présentes sur le site de Strasbourg vont être analysées par ses équipes afin de comprendre précisément la chronologie des événements et de la propagation des flammes, et en tirer les enseignements nécessaires afin que cette situation n’arrive plus jamais. Le fondateur d’OVHcloud présente ses excuses pour cette situation exceptionnelle et assure que cela ne devrait plus jamais arriver.

S’abonner aux Joies du Code sur Facebook

Suivre Les Joies du Code sur Twitter