GitHub met fin à l'éditeur de code Atom

Coup de tonnerre dans la sphère — pourtant petite — des éditeurs de code : GitHub a annoncé hier l'abandon de son éditeur open source Atom.

Lancé en 2011, Atom a été l'un des premiers outils à permettre aux développeurs de customiser à leur guise leur éditeur de texte, en offrant également des fonctionnalités puissantes pour l'édition de texte brut.

L'éditeur était alors rapidement parvenu à conquérir le coeur d'une communauté croissante par sa conception simple et sa facilité d'utilisation, à tel point qu'il fait partie en 2021 du top 10 des éditeurs de code préférés des développeurs dans l'étude annuelle Developer Survey de Stack Overflow.


Un aperçu de l'éditeur Atom (source : GitHub)

Dans un billet d'annonce sur son blog, GitHub annonce que le repository d'Atom et tous ceux qui sont liés à l'organisation d'Atom seront archivés en date du 15 décembre 2022, laissant ainsi une période de transition de 6 mois aux utilisateurs concernés.

Ces derniers seront par ailleurs informés de cette fin de service directement depuis l'éditeur, mais également sur son site atom.io.

VS Code m'a tuer

Selon GitHub, qui rappelons-le fait partie de Microsoft depuis quelques années maintenant, Atom n'a pas eu d'évolutions majeures depuis plusieurs années — bien que des mises à jour de sécurité et de maintenance aient tout de même été déployées —, et l'émergence ou la montée en puissance de nouvelles solutions (notamment dans le cloud) ont eu raison de l'implication et de l'engouement de la communauté d'Atom pour le projet.

Mais sans grande surprise, c'est à l'éditeur Visual Studio Code, mis au point par Microsoft, que profitera la mort programmée d'Atom, ainsi qu'à la solution commerciale GitHub Codespaces, un service qui propose des environnements de développement clé en main dans le cloud (et qui embarque notamment une version web de VS Code), sur lesquels les équipes de Microsoft concentreront désormais leurs efforts.

L'influence d'Atom continuera quant à elle de transpirer à travers le framework Electron, pour lequel il avait justement servi de fondation.

C'est en effet sur Electron.js que reposent encore à ce jour des applications et solutions comme Discord, Skype, Slack, Trello et même... Visual Studio Code ! Un comble, n'est-ce pas ?

À lire aussi sur Les Joies du Code :

À propos de l'auteur
Nicolas Lecointre
Chief Happiness Officer des développeurs, ceinture noire de sudo. Pour rire, j'ai créé Les Joies du Code. J'utilise Vim depuis 10 ans parce que je sais pas comment le quitter.