Gênant : Mark Zuckerberg décide d'appeler ses employés... les Metamates

Vous connaissez les Power Rangers, les Tortues Ninja, les Avengers... Mais connaissez-vous les Metamates ?

Il s'agit du nouveau petit nom que Mark Zuckerberg souhaite dorénavant donner aux employés de Facebook, Instagram et WhatsApp, dont la société mère (initialement Facebook) a été renommée fin 2021 en "Meta".

Pour rappel, ce changement de nom vise à montrer l'implication de Facebook dans le tant annoncé metaverse, le FAMEUX web3, mais siiii vous savez, les "ennefetés", toussa toussa, TROP WAHOU QUOI (non). D'autres diront qu'il s'agit d'une manoeuvre peu subtile pour tenter de faire oublier les dernières années peu glorieuses du réseau social à coup de gros buzzwords (ah bon ?).

C'est à l'occasion d'une réunion d'information auprès de tout le personnel du groupe la semaine dernière que le terme est lâché. Alors que Mark Zuckerberg s'est échauffé en faisant craquer ses Meta-carpes et passe en revue la liste des nouvelles valeurs de Meta, l'une des plus importantes selon le CEO est la nouvelle devise : "Meta, Metamates, me".

Derrière ce slogan que l'on croirait tout droit sorti de la bouche d'un Autobot — j'espère que vous appréciez la Meta-phore —, la volonté de définir l'ordre d'importance dans lequel les employés de Meta doivent classifier leur propres intérêts par rapport à ceux de leurs collègues et (surtout) de la société (ben oui hein).

Pour les moins anglophones d'entre nous, rappelons que le terme "mate" signifie ami, pote. Parmi les autres valeurs exposées à ses Meta-potes donc, Mark propose de revoir la valeur "avancer vite" en "avancer vite ensemble", la valeur "être audacieux" en "construire des choses géniales" (build AWESOME things oh yeah AMAZING), et introduit une nouvelle valeur portant sur la prise en compte des impacts à long terme.

Assez amusant également : alors que la valeur des employés de Facebook "être ouvert" devient "vivre dans le futur", la valeur "être direct et respecter ses collègues" devient quant à elle... "être ouvert". La Meta-morphose est donc toute relative.

Andrew Bosworth, futur CTO de Meta (actuellement vice président de la réalité augmentée et de la VR), a expliqué sur Twitter que le terme "Metamates" a été proposé par l'universitaire et physicien américain Douglas Hofstadter (qui n'a aucun lien de parenté avec Leonard Hofstadter) après qu'un employé lui ait demandé ses idées après le rebranding de la société.

L'adage repris en valeur au sein de Meta serait également une appropriation de la devise de l'US Navy "Ship, Shipmate, Self". Cependant, l'histoire ne dit pas si ce changement d'appellation aura un impact sur le Meta-bolisme des employés du groupe en leur donnant autant de muscles que les combattants américains.

Et des bisous à tous les Meta-potes qui passeraient par ici ! 😉

Suivre Les Joies du Code sur Twitter

À propos de l'auteur
Nicolas Lecointre
Chief Happiness Officer des développeurs, ceinture noire de sudo. Pour rire, j'ai créé Les Joies du Code. J'utilise Vim depuis 10 ans parce que je sais pas comment le quitter.