Pour son premier jour à la tête de Twitter, Elon Musk demande aux développeurs de lui imprimer leur code

Revue de code à l'ancienne — L'information ne vous aura probablement pas échappée : vendredi dernier, Elon Musk, le PDG et fondateur de Tesla, SpaceX et Neuralink, a pris le contrôle de Twitter, qu’il s’est offert pour la modique somme de 44 milliards de dollars.

Et pour son premier jour aux commandes du réseau social, le moins que l'on puisse dire, c'est que le nouveau maître des lieux n'a pas manqué de marquer les esprits des employés, et notamment des développeurs !

Outre le fait qu’il ait viré sur-le-champ quatre des principaux dirigeants de la société, dont l’ancien PDG Parag Agrawal avec lequel il ne cachait pas son profond désaccord, Musk a adressé une requête particulière à l’attention des ingénieurs de Twitter.



Une assistante de direction leur a en effet demandé le vendredi midi dans un message Slack d’imprimer 50 pages de leur code produit au cours des derniers 30 jours afin que celui-ci puisse être revu par Elon Musk lui-même ou certains de ses ingénieurs Tesla, appelés à se rendre au siège de Twitter à San Francisco (ambiance).

Si les développeurs n’avaient pas soumis de code au cours des 30 derniers jours, il leur était alors demandé de fournir leur code des 60 derniers jours.

En complément du fait que le code demandé devait être récent, les ingénieurs furent également encouragés à partager leurs bouts de code les plus complexes.

Certains développeurs auraient par la même occasion été invités à se préparer pour une session de pair programming avec Elon Musk, dans le cadre de laquelle ils seraient assis au même poste de travail que le PDG afin de revoir et travailler sur du code ensemble.

À tous les étages du siège, les employés auraient par la suite passé leur début d’après-midi à imprimer consciencieusement leurs centaines de lignes de code, en atteste le tweet (à peine ironique) de Leah Culver, développeuse senior pour l’application iOS du réseau social :


C’est alors en milieu d’après-midi, tandis que de nombreux paquets de feuilles imprimées reposaient déjà sur la majeure partie des bureaux, que les instructions ont subitement changé : "Arrêtez d’imprimer !" indique un nouveau message, en gras cette fois, dans le Slack de l'entreprise. "Soyez prêts à présenter votre code récent sur votre ordinateur. Si vous avez déjà imprimé votre code, veuillez utiliser les déchiqueteuses à votre disposition, merci !"



À l’heure où je publie cet article, aucune information complémentaire n’a filtré sur ces surprenantes revues de code chez Twitter, qui n’auraient pas encore eu lieu.

Pour ironiser sur cette situation improbable, un développeur a eu l’incroyable idée de créer et partager le site Elon Code Review.

"La plupart du code est revu sur GitHub, GitLab ou quelque part en ligne, mais cela est trop efficace" peut-on lire sur la page d’accueil du site satirique, "Pourquoi pas imprimer votre code et envoyer sa copie par fax pour que celui-ci soit revu personnellement par Elon Musk !"

On appréciera notamment les tarifs du service, avec sa formule "Tweet Level" à 44 milliards de dollars, et la formule "Enterprise" à 120 milliards pour laquelle Elon Musk vient vous remettre sa revue en main propre depuis sa Tesla, et votre code est envoyé dans l’espace à bord d’une fusée SpaceX.

En attendant, n’hésitez pas à suivre Les Joies du Code sur Twitter ! 😉

À lire aussi sur Les Joies du Code :

À propos de l'auteur
Nicolas Lecointre
Chief Happiness Officer des développeurs, ceinture noire de sudo. Pour rire, j'ai créé Les Joies du Code. J'utilise Vim depuis 10 ans parce que je sais pas comment le quitter.