[ 🔴 JE SUIS EN LIVE SUR TWITCH ]

Avec le départ de Guillaume Poupard, une page se tourne à l'ANSSI

ANSSI va la vie — Avec le départ prochain de Guillaume Poupard, qui la dirigeait depuis 2014, une nouvelle ère s'ouvre pour l'Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d'Informations (ANSSI), dont de récents événements ont démontré l'importance capitale.

Guillaume Poupard, la cybersécurité chevillée au corps

Auteur d'une thèse de cryptographie, il débute sa carrière à la Direction Centrale de la Sécurité des Systèmes d'Informations (DCSSI) qui n'est autre que... l'ancêtre de l'ANSSI !

Il y occupe alors le poste de chef du laboratoire de cryptographie durant six années. Étant ingénieur en armement, il quitte ce laboratoire en 2006 pour rejoindre le ministère des armées. S'ensuit une carrière au ministère et à la Direction Générale de l'Armement où il côtoie toujours la cybersécurité et la cryptographie.

2014 : la direction de l'ANSSI change de tête

En 2009, la DCSSI devient l'ANSSI. Alors que la première était rattachée directement au Premier Ministre et avait pour rôle la protection exclusive de l'État, la seconde est sous la direction du secrétaire général de la défense et de la sécurité nationale et voit ses missions étendues à la cybersécurité au niveau national.

Bien que l'agence grandisse, elle va voir son développement s'accélérer en 2014 avec la nomination d'un nouveau directeur général : Guillaume Poupard.

14 ans après le début de sa carrière au sein de la DCSSI, le voilà promu à la tête d'une agence dont l'importance grandit avec le temps. De fait, le risque quant à la cybersécurité s'est accru avec le déploiement de l'informatique et des réseaux de communication dans tous les aspects de nos vies quotidiennes.

Il est celui sous la direction duquel l'ANSSI va voir ses missions s'élargir. En 2015, c'est notamment lui qui coordonnera les travaux d'enquêtes concernant le piratage de TV5 Monde qui reste à ce jour la plus grande attaque menée contre un média français.

Il aura également la lourde charge de faire renforcer, conformément à la loi de programmation militaire de 2013, la cybersécurité des entreprises "vitales" (énergies, télécom, etc.). Il soutiendra également la création du campus cyber, une école dédiée aux métiers de la cybersécurité (qui reste un domaine en fort manque de talents au vu de la demande qui grandit et qui risque d'exploser dans les prochaines années).

Et ANSSI de suite

Le nouveau directeur, dont nous ne connaissons pas encore l'identité, aura à charge de poursuivre le développement de l'agence et de continuer à assurer les missions de l'agence.

Dans un contexte géopolitique tendu, mais également d'amplification des cyberattaques (on pense aux récents déploiements de ransomwares ciblant des établissements hospitaliers) où les hackers exploitent à vitesse grand V la moindre vulnérabilité, l'ANSSI ne manquera pas de champs d'application pour les années à venir.

Guillaume Poupard a annoncé pour sa part qu'il rejoindrait Docaposte, la filière numérique du groupe La Poste, le 1er janvier 2023 en tant que directeur général adjoint et membre de son comité exécutif.

Cette prise de poste prend lieu peu de temps après que l'entreprise ait dévoilé son projet de "cloud de confiance", en construction avec Dassault Systèmes, Bouygues Telecom et la Banque des Territoires.

À lire aussi sur Les Joies du Code :

À propos de l'auteur
Alexis Olive
Adorateur de PHP, ancien professeur d'Histoire et développeur comblé ! Je code pour la magie et parce que j'adore me creuser la tête sur des problèmes d'algorithmique.