Apple, Google, Microsoft et Mozilla travaillent ensemble pour faciliter la vie des devs web

Apple, Google, Microsoft et Mozilla ont fait savoir qu'ils collaboraient à la création de nouveaux standards pour leurs navigateurs respectifs.

Ces normes devraient permettre aux développeurs web de perdre moins de cheveux en faisant usage de composants ou de fonctionnalités sans crainte des sempiternels problèmes de compatibilité entre navigateurs.

Les quatre organisations ont travaillé sur l'établissement d'un projet commun, prénommé Interop 2022, afin de focaliser leurs efforts sur un lot donné de standards web et de faire le nécessaire pour les implémenter au sein de leurs navigateurs.

"Pour la première fois, les organisations derrière les principaux navigateurs du marché se sont rassemblées pour résoudre les problèmes de compatibilité les plus problématiques pour les développeurs web", annonce l'équipe technique de Google dans un billet publié sur le blog web.dev la semaine dernière.

Une initiative similaire, Compat 2021 avait été lancée en 2019, et aurait notamment contribué à améliorer la compatibilité de 5 éléments CSS, à savoir l'usage des flex box, des grids, mais aussi la gestion de position: sticky, aspect-ratio et des CSS transforms. Les équipes d'Apple n'avaient en revanche pas été intégrées dans ce projet.

Dans le cadre d'Interop 2022, 15 spécifications web sont adressées et traitées par chacun des organismes : Google et Microsoft pour leurs navigateurs Chrome et Edge (qui tourne sous Chromium), Mozilla pour Firefox et Apple pour Safari.

Parmi les points listés, on retrouve par exemple la gestion des forms, mais aussi du scrolling, des unités viewport, de la typographie et des encodages...

Voilà donc qui devrait réchauffer les p'tits coeurs de nos chers devs web !

On notera également l'effort d'une société comme Apple, qui a toujours eu tendance jusque-là à freiner l'implémentation de certaines APIs pour Safari et WebKit afin d'empêcher les applications web de rivaliser avec les applications iOS natives.

Un tableau de bord permet de suivre l'avancée des travaux de chacune des organisations concernées par le programme Interop 2022. Alors que les scores de couverture actuellement affichés pour les versions stables des navigateurs ne sont pas encore hyper encourageants, ceux-ci sont bien plus intéressants pour les versions expérimentales (versions futures donc) des navigateurs.

Suivre Les Joies du Code sur Twitter