Amazon fait don de son moteur de jeux vidéo 3D à la Linux Foundation

Amazon a annoncé la semaine dernière mettre fin à son projet de moteur 3D Lumberyard avant même que celui-ci ne sorte de sa version bêta. La société a décidé d’en faire don à la Linux Foundation afin que celui-ci soit désormais maintenu par la communauté open source. Son nouveau nom : Open 3D Engine.

Lancée il y a 5 ans maintenant, la bêta de Lumberyard se présentait comme un moteur 3D libre d’usage ainsi que d’une plateforme de développement, le tout basé sur le moteur CryEngine de la société Crytek (le studio de développement derrière la franchise Crysis).

« Amazon », « libre d’usage », y’a pas un truc qui cloche là ? 🤔 Ah ben oui ! J’ai oublié de préciser : le deal à l’époque, c’était que l’inscription à la plateforme pour construire votre jeu était accompagnée d’un contrat imposant de n’utiliser que les services cloud d’Amazon, et (surtout) de personne d’autre.


ah ben oui, forcément

Ce qui aurait en soi assuré des revenus récurrents pour la société fondée par Jeff Bezos.

Le seul hic ? Un environnement ultra compétitif avec des moteurs de jeux vidéo toujours plus puissants et surtout populaires, à l’image du moteur Unreal Engine et de Unity, ainsi qu’un rapide désintérêt d’Amazon au profit d’autres projets (un kit de développement VR notamment).

Dans un communiqué publié sur le site de la Linux Foundation, Amazon se dit fier de transmettre ce moteur de jeu de type « AAA » (comprenez digne de grands studios), et ajoute croire en la création d’une communauté open source de haut niveau capable de révolutionner le développement 3D temps réel, comme Linux l’a fait pour les OS et Apache pour le web.

Le moteur Open 3D Engine (O3DE) est rendu disponible sous licence Apache 2.0 ou MIT (au choix de l’utilisateur) : il est ainsi libre d’usage, de distribution et de modification, et n’impose plus aucune restriction relative à la plateforme cloud d’Amazon Web Services.

La nouvellement créée Open 3D Foundation aura désormais pour objectif de donner des directives pour les futurs développements du O3DE par le biais de son conseil d’administration et de son comité technique.

Parmi les membres fondateurs de l’organisme, on retrouve de grandes sociétés, telles que Adobe, AWS (qui reste un peu dans le game quand même 😉), Huawei, Intel et Red Hat, qui contribueront par le biais de financement ou de mise à disposition de ressources à l’essor du projet.

Open 3D Engine dispose déjà de son site web officiel, sa developer preview est quant à elle disponible sur GitHub.